WireWorld
Une Introduction
Câbles Comme le Jeu de la Vie de Conway, WireWorld (un monde câblé, ou MondoCablo, s'il faut le traduire) est un automate cellulaire. inventé par Brian Silverman. à qui nous devons aussi cet autre automate intéressant, Brian's Brain. Il en a publié la première version en 1987 dans son programme "Phantom Fish Tank". Et tout comme Martin Gardner a popularisé le Jeu de la Vie par son article dans Scientific American, A. K. Dewdney a collaboré à la célébrité de Wireworld par son article dans sa rubrique "Computer Recreations", paru en janvier 1990 dans cette même revue.

Comme tout automate cellulaire, WireWorld est composé de cellules de différentes couleurs, organisées dans une grille et d'une série de règles qui décrivent les changements d'états possibles.

Le jeu de la Vie peut être assez chaotique, avec des cellules bougeant partout sur la grille, WireWorld, par contre, est plus statique. Comme les règles ne permettent pas à une cellule statique (cellule de fond) de devenir active, les trois types de cellules actives peuvent seulement changer de couleur et pas se déplacer partout.

La caractéristique la plus remarquable de WireWorld est sans aucun doute que cet automate a été pensé pour simuler des opérations logiques. Avec une grille suffisamment grande, il devrait en principe être possible de simuler tout un ordinateur. Pour le moment, le développement de petits additionneurs et multiplicateurs binaires reste encore un des axes en vogue dans ce monde fascinant. Mais même cela n'entre pas en ligne de compte dans cette simulation (trop limitée par le manque de vitesse d'exécution de JavaScript), qui n'aspire qu'à vous présenter quelques circuits simples.

Si cette démonstration pouvait vous donner l'appétit de vous plonger dans le monde de WireWorld et des automates cellulaires, elle aurait largement atteint ses objectifs.

Le Tableau
Essayez ces circuits
ou cliquez les case de la grille pour créer votre propre circuit
  Une horloge  
  Un   diviseur  
  Une diode  
  Une porte NON  
  Une porte OU  
  Une porte OU EXCLUSIVE  
  Une porte ET  
  Une porte NON-ET  
 
Zéro
Zro
Joue
Joue
Pause
Pause
Pas
Pas  pas
Temps
0
Une horloge émets des impulses à intervalles réguliers,

Une horloge peut avoir des fréquences différentes : celle-ci émets une impulse toutes les 4 pas.
Un diviseur de fréquence fait exactement ce que son nom dit : il laisse seulement passer une impulse sur deux.

Ce circuit a été publié pour la première fois par Karl Sherer en septembre 2003.
Une diode bloque les impulses dans une seule direction.

Ce circuit montre une horloge qui délivre des impulses à deux diodes : celle d'en haut les laisse passer, celle d'en bas les bloque.
Une porte NON émets une impulse quand il n'y a pas d'impulse à son entrée.
table de v&eacite;rit%eacute; NON
Une porte OU émets une impulse s'il y a une impulse sur un (ou deux) de ses entrées.
table de v&eacite;rit%eacute; OU
Une porte OU EXCLUSIVE émets une impulse s'il y a une impulse sur l'une ou l'autre de ces entrées, mais pas sur les deux ensembles.
table de v&eacite;rit%eacute; OU-EXCLUSIVE
Une porte ET émets une impulse s'il y a une impulse sur ses deux entrées.
table de v&eacite;rit%eacute; ET
Une porte NON-ET est la combinaison d'une porte ET avec une porte NON : elle délivre une impulse s'il n'y a pas d'impulse sur les deux entrées ensembles.
table de v&eacite;rit%eacute; NON-ET











Les règles
Plus d'informations
Quelques liens en anglais sont traduits grâce á Babelfish.